LE CHEMIN DE VIE : LA VOIE DU CHANGEMENT !

Parfois vous vous demandez si vous êtes sur le bon chemin de vie, si les choix que vous faites au quotidien sont les bons pour vous. Posez vous régulièrement la question de savoir si vous êtes heureux. Si tel est le cas, c’est que vous êtes sur la bonne route, sinon cela signifie qu’il y a quelque chose à changer dans votre vie. Reste à déterminer quoi. Vous connaissez la réponse intuitivement, même si vous n’osez pas le dire. La réponse est en vous.

Votre cœur connaît la route, aurez-vous le courage de le suivre ?

Le coaching en développement personnel est vraiment le moyen le plus sûr pour remédier à ce changement. Commencer un coaching, c’est adopter une nouvelle façon de vivre basée sur 3 points essentiels :

  • l’amour de soi et des autres
  • l’apprentissage et l’expérience
  • l’action

Mais avant de pouvoir aller de l’avant, il y a une première chose à faire, c’est se délester du poids du passé en disant définitivement adieu aux rancœurs, aux rancunes, à la haine, à la jalousie, aux peurs, aux croyances erronées et aux souffrances.

Plus vous transporterez en vous des sentiments négatifs, moins vous avancerez dans votre vie.

Les souffrances sont des acides qui rongent notre esprit.

Je vous propose de répondre à ces 3 petites questions, et de bien réfléchir à vos réponses.

Continuer la lecture de « LE CHEMIN DE VIE : LA VOIE DU CHANGEMENT ! »

LES 5 BLESSURES

Vous voulez en savoir plus sur vous-même, sur votre comportement et vos réactions qui parfois vous font profondément souffrir? Vous voulez mettre fin à certaines situations que vous répétez inlassablement? Alors soyez courageux et venez travailler sur vos blessures d’âme.

JE DOIS M’AIMER D’ABORD AVANT D’AIMER QUELQU’UN

Si on laissait un tomber les cartables quelques minutes en cette période de rentrée, et si on parlait d’amour? Ça vous dit? Alors cet article va vous plaire. (enfin j’espère).

Commençons par le début: « tomber amoureux », pourquoi tomber?

« Tomber », c’est être entraîné à terre, perdre son équilibre, c’est quelque chose de rapide, de violent, parfois synonyme de souffrance, alors que « amoureux » c’est éprouver de l’amour, synonyme de bonheur ou de joie.

Pourquoi la souffrance et le bonheur sont liés à cet instant précis ? Évidemment, ce n’est pas un hasard (comme beaucoup de choses). Lorsqu’on tombe amoureux de quelqu’un, il y a une part d’inexplicable, d’irrationnel, mais on est aussi inconsciemment attiré par des traits de caractère ou de personnalité, des qualités qui correspondent à nos besoins, parfois nous nous reconnaissons en l’autre, et nous avons l’impression de trouver en cette personne tout ce qu’on a toujours cherché. Mais on a cherché quoi au juste ? Une écoute, une présence, une protection, une guérison, une solution ?

Nous avons tous des souffrances, des blessures, des manques, mais si nous attendons que quelqu’un vienne faire disparaître nos souffrances, vienne guérir nos blessures ou combler nos manques, nous commettons une grossière erreur, car nous sommes la seule personne au monde à pouvoir faire tout ça.

Personne d’autre que nous ne pourra réussir cette mission, car personne d’autre au monde ne mesure ce que nous ressentons exactement dans notre cœur, dans nos émotions, dans nos pensées et si nous attendons que quelqu’un guérisse nos souffrances à notre place ou les comprenne, c’est comme si nous disions à un chirurgien « opérez-moi » sans qu’il sache ce que nous avons, il pourra nous opérer 50 fois il tapera toujours à côté, et 50 fois nous serons déçus car nos blessures seront toujours là.

Continuer la lecture de « JE DOIS M’AIMER D’ABORD AVANT D’AIMER QUELQU’UN »

MESSAGE A TOUS CEUX QUI S’OUBLIENT

Il y a longtemps que j’ai envie d’écrire un article dédié à toutes les personnes qui pensent que les autres méritent mieux qu’elles.

En l’espace de quelques heures, aujourd’hui, j’ai entendu dire trois de mes clientes (chacune à leur manière) qu’elles ne méritaient pas qu’on leur offre ce qu’elles offraient aux autres, à savoir de l’attention, de l’écoute, de l’amour, du soutien, des compliments…. C’est sans doute ce qui a déclenché le fait que je prenne le temps d’écrire ce petit message.

Depuis que j’ai commencé à travailler en tant que coach en développement personnel, je croise quotidiennement des personnes, (hommes ou femmes, tout le monde est touché) qui pensent qu’elles ne méritent aucun intérêt de la part de leur entourage.

J’ai même reçu un petit SMS aujourd’hui qui me disait « il est plus facile de donner que de recevoir ».

Le mot qui me vient à l’esprit est : « pourquoi? » Pourquoi préférer donner au lieu de recevoir? Pourquoi refuser de recevoir de la part des autres ? Pourquoi penser qu’il est normal de donner mais pas de recevoir? Pourquoi penser qu’on ne le mérite pas? Pourquoi faire passer les autres toujours avant nous? Pourquoi se sentir inférieur aux autres? Pourquoi penser que les autres méritent mieux que nous? Pourquoi être bienveillant et attentionné envers les autres et pas envers nous-même ? Pourquoi ?…

Continuer la lecture de « MESSAGE A TOUS CEUX QUI S’OUBLIENT »

ET SI VOUS LAISSIEZ VOTRE COSTUME DE CAMÉLÉON AU VESTIAIRE?

A quoi vous pensez ?

Et non, loupé, je ne parle pas des soirées endiablées où vous auriez pu débouler avec un déguisement incroyable de toutes les couleurs, je vous parle du déguisement que vous mettez tous les jours sans forcément vous en rendre compte, celui qui vous permet de vous camoufler, celui qui vous permet d’être celui qu’on attend que vous soyez !

Ça y est ? Vous voyez mieux de quel costume je parle ?

Nous vivons dans une société où tous les jours nous nous efforçons soigneusement de rentrer dans des cases qui ont été construites par d’autres, ce que tout le monde nomme « la normalité » !

Mais c’est quoi au juste cette « normalité » ? C’est ressembler à tout le monde ? Rentrer dans un moule ? Suivre scrupuleusement les règles de bienséances , les principes de beauté ou d’instruction ? Ou c’est juste faire semblant de vivre ?

Alors pourquoi faisons nous une chose pareille ? Par peur !, peur de ne pas être aimé, peur de ne pas être reconnu, peur de ne pas être apprécié, voire glorifié, peur de ne pas appartenir à un groupe, peur de déranger, de choquer, peur de perdre quelqu’un ou quelque chose ? Et si c’était simplement la peur de vivre et de s’assumer ?

Pourquoi voulons nous passer pour des super-héros, des personnes bien lisses et formatées ? Pourquoi vouloir faire croire à tout le monde que vous allez extrêmement bien quand ce n’est pas le cas par exemple. Pourquoi renvoyer une image qui n’est pas la votre ?

Ce fameux costume de caméléon, nous y avons recours de nombreuses fois dans la journée, ce costume que nous enfilons pour apparaître comme l’autre attend que nous soyons. D’ailleurs le soir quand vous rentrez chez vous, vous n’avez qu’une envie, c’est vous déshabiller, vous « mettre à l’aise » comme on dit, quitter cet attirail, et oui, c’est fatigant de faire semblant toute la journée.

Votre meilleure amie attend que vous soyez puissant et dynamique, quelqu’un sur qui elle puisse compter, alors même si vous êtes épuisé et tourmenté, vous enfilerez votre costume du meilleur ami idéal, celui qui trouve une solution à toutes les situations, vous savez celui où il y a le sourire et la joie de vivre intégrés. Mais que va-t-il se passer lorsque vous allez rentrer chez vous et enlever ce costume, vous vous effondrerez, épuisé d’avoir encore une fois trop puisé dans vos réserves émotionnelles. Et si vous aviez simplement dit à votre amie que vous aussi vous aviez bien besoin d’elle en ce moment ?

Mais attendez, il y a un autre costume dont je veux vous parler : celui qu’on enfile quand on n’a pas du tout envie de faire quelque chose, vous savez par exemple celui qu’on met quand on est invité à l’anniversaire de la cousine Amélie et que nous n’avons aucune envie d’y aller car ça fait 20 ans qu’on sait que la cousine Amélie est une véritable peste qui nous critique sur notre boulot, notre voiture, notre poids, notre compagnon, ou sur la couleur de nos cheveux dès qu’on a le dos tourné ! Vous voyez de qui je parle ? Nous avons tous une cousine Amélie !

Tiens, un autre costume de Caméléon me vient à l’esprit, certainement le plus connu et le plus utilisé, celui qu’on enfile face à la société, celui qui nous permet de renvoyer une image aux autres de gros dur, d’insensible, de sage, de sportif, de compréhensif, d’investi, de personne heureuse ou épanouie, de bricoleur, de cultivé, d’instruit, de riche, d’indestructible ? alors qu’on ne l’est pas du tout…

Et si vous enleviez tous ces costumes de caméléons et que vous deveniez vous-même en toutes circonstances ? Vous, rien que vous et personne d’autre.

Les gens bienveillants, ceux qui ont déjà rangé tous leurs costumes au vestiaire, savent reconnaître le véritable personnage qui se cache sous votre carapace, et sachez une chose les gens intègres et sincères, c’est cette personne là qu’ils aiment, pas celle que vous faites semblant d’être.

Grande nouvelle, on peut vous aimer comme vous, vous, comme vous êtes, pour qui vous êtes, tout simplement ! Plus besoin d’enfiler des costumes tous les jours pour épater la galerie et faire semblant, sauf si vous avez envie d’attirer dans votre vie seulement les personnes qui elles aussi portent un costume de caméléon.

Débarrassez-vous enfin de vos déguisements et vivez ! Vivez pour de vrai ! Vivez pour vous et pas pour les autres. N’hésitez plus à avouer vos souffrances, vos difficultés, vos émotions, mais aussi tout simplement vos goûts, vos choix, vos opinions, vos envies, et vos désirs.

Je vous laisse réfléchir à ce texte, n’hésitez pas à me faire part de vos retours, ça fait toujours plaisir ! et je vous invite à me contacter si vous pensez avoir besoin d’un coup de pouce pour apprendre à vivre pour vous-même et par vous-même !

La vie est belle, faites-lui confiance !

ET SI VOUS ARRÊTIEZ DE PENSER QUE VOTRE BONHEUR DÉPEND DES AUTRES?

Aujourd’hui dimanche, j’ai envie de prendre le temps de rédiger un petit article, ça fait un moment que je n’en ai pas eu le temps.

Je voudrais vous parler de votre bonheur. « VOTRE » bonheur, pas celui du voisin ou de la cousine Gertrude, le votre!

Souvent, lors de mes séances, j’entends mes clients me dire qu’ils ne sont pas heureux, à cause de telle ou telle personne, de leur femme, de leur mari, de leur sœur, de leur voisine, de leur patron, de leur père, de telle ou telle situation, etc…

Mais dites-moi :

  • qui est responsable de votre vie ? la voisine ?
  • qui est responsable de votre bonheur ? votre mari ?
  • qui est responsable de vos choix ? votre sœur ?
  • qui est responsable de votre bien-être ? votre coiffeur ?
  • qui est responsable de vos actions ? votre petite cousine ?

Alors, à moins que vous soyez un enfant dont la vie dépend d’une autre personne, je suis dans l’obligation de vous annoncer que vous êtes responsable de votre vie, de vos choix et de vos actions. Vous êtes responsable du bien-être que vous vous offrez ou pas.

Si une personne se comporte mal avec vous, qui vous oblige à supporter ça, à part vous ? Si une personne vous fait du mal, qui vous oblige à vous sacrifier, à part vous ?

Si une personne ne vous respecte pas, qui vous oblige à endurer ça, à part vous ?

Je sais ce que vous allez me dire : « c’est pas si facile, pas si simple », Pourquoi ? Parce que vous avez peur ? peur de quoi ? de qui ? posez-vous la question  et soyez honnête dans votre réponse.

Peur de perdre votre confort financier ?, peur d’affronter le regard des autres ?, peur de changer de statut ?, peur de vous retrouver seul ? peur de prendre vos responsabilités peut-être ?

Identifier ses peurs est le seul moyen de les affronter.

C’est tellement facile et confortable de se trouver des excuses, mais les excuses ne construisent pas votre bonheur et votre bien-être, au contraire, elles cultivent une dépendance ou une situation désagréable.

Vous, par contre vous avez l’immense pouvoir de changer votre vie, il vous suffit d’avoir une seule chose : la volonté de vouloir le faire.

Améliorer, modifier, changer ce qui doit être dans sa vie, c’est faisable, ça se réfléchi, ça se prépare, ça s’organise, ça se travaille.

Pour certains d’entre vous mon texte va paraître virulent, tant mieux ! C’est exactement mon intention. Je voudrais que le plus grand nombre d’entre vous puisse prendre conscience que seules vos peurs (ou votre mauvaise foi) vous empêchent d’agir.

Je voudrais que vous preniez conscience que parfois on se plaint d’une situation, mais au final on s’y complet car on ne fait rien pour la modifier et dire que les choses ne dépendent pas de vous, n’est pas une solution, mais une magnifique excuse.

Certaines personnes aiment à se positionner en victime, simplement pour avoir plus d’attention de leur entourage, et s’attribuer une place de « sacrifiée ». Ces personnes là transportent de grandes souffrances, qu’elles ne pourront guérir qu’avec l’aide d’un professionnel, mais elles se trompent en pensant que leur statut de martyre les rendra heureuses.

Quand on veut changer les choses, on trouve des solutions, on met des actions en place, on se fait aider, mais surtout on est honnête avec soi-même. Ne pas se mentir, voir la réalité en face, deux actes terriblement difficiles pour tout être humain, seul, face à sa propre vie. C’est bien pour cela aussi que j’ai choisi mon métier de coach en développement personnel, pour vous accompagner dans tous ces changements importants de votre vie, pour vous apporter mon soutien et mon professionnalisme, sans vous assister.

Juste un dernier point sur lequel je souhaiterais insister : soyez honnête avec vous-même, demandez vous si vous avez de réelles raisons de vous plaindre, ou d’être malheureux ? Est-ce que vos pensées sont fondées ou sont-elles le fruit de votre ennuie ou de votre propre personnalité peut-être trop exigeante.

Tenez-vous les autres seuls responsables de votre mal-être ? Vous êtes-vous déjà remis en question ? Vous êtes-vous déjà demandé quelle était votre part de responsabilité dans certaines situations de votre vie ?Vous êtes-vous demandé ce que vous vouliez vraiment ?

Cet article vous bousculera peut-être (je dirais même sûrement), alors n’hésitez-pas à me faire part de vos retours, je suis là pour ça, et surtout n’oubliez pas que malgré la franchise de certains propos, je reste bienveillante et au service des personnes qui en ont besoin et qui le souhaitent.

AMÉLIORER SA VIE GRACE AU COACHING EN DÉVELOPPEMENT PERSONNEL

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur le coaching de vie, cet article est pour vous ! Je vais essayer à travers cet article de répondre à vos éventuelle interrogations.

Quelles sont les différences entre un coach et un psy ?.

  • La clientèle : un psychologue a des patients, un coach des clients
  • Le domaine : un psychologue est dans le milieu médical, le coach propose une prestation de service destinée à une personne désireuse d’améliorer son quotidien
  • La méthodologie : La psychologie travaille principalement sur le « pourquoi » et cherche à comprendre dans le passé ce qui vous a conduit à être ce que vous êtes aujourd’hui. Le coaching de vie, lui sera plus centré sur le « comment », et ne va que très peu s’attarder sur le passé et le pourquoi. Il part du présent et son regard se porte vers l’avenir. Le but étant de définir votre situation actuelle, et votre situation idéale, puis de mesurer le chemin à parcourir et se demander comment y parvenir. Comment faire pour atteindre cet objectif ? Que faut-il mettre en place ?

Quels sont les poins communs ?

  • le code de déontologie
  • le fait d’accompagner la personne vers son bien-être.

A qui s’adresse le développement personnel ?

A tous ceux qui cherchent l’épanouissement et l’accomplissement de soi. Pour les « sceptiques », je vous conseille tout simplement de venir tenter l’expérience et de constater par vous-même qu’il est possible d’obtenir de véritables résultats grâce aux méthodes et aux outils spécifiques du coaching.

Oser prendre sa vie en mains, ça fait peur, le changement paralyse et empêche de se mettre en action. La posture « de victime » est parfois confortable et rassurante malgré la souffrance qu’elle engendre. Demandez vous ce que vous voulez vraiment dans votre vie ? Le voulez-vous vraiment ce changement de vie ? Vous avez peur de quoi ? Que ça marche ?

Le coaching est très concret : le coach questionne énormément le client, pour connaître son environnement, sa situation, ses forces et ses limites, puis il détermine avec son client un objectif ou plusieurs objectifs. Ils trouvent ensemble des solutions concrètes pour atteindre ces objectifs (les moyens déployés, les ressources à disposition et la mise en action).

A quel moment faire appel à un coach de vie pour améliorer son développement personnel ?

Le coaching de vie est adapté pour des enjeux comme :

  • La transition de milieu de vie (entre 40 et 50 ans), le sentiment d’être perdu, de se noyer.
  • Pour la réalisation de projets personnels ou professionnels qui vous tiennent à cœur et que vous avez toujours rêvé de mettre en place. Le coach est un accompagnateur personnel, un partenaire bienveillant à vos côtés qui va vous aider à réaliser votre objectif.
  • Le coaching de vie est également très efficace sur la gestion du stress, des émotions ou du temps. Avec toujours en toile de fond le travail sur la confiance en soi, et l’estime de soi.
  • Devenir capable de parler en public, apprendre à gérer son temps, ses priorités, ne plus s’inquiéter en permanence, apprendre à déléguer, ne plus se sentir obligé d’atteindre la perfection.
  • Vous voulez améliorer votre communication dans votre couple, avec vos enfants, dans votre travail, ou vous avez simplement un enjeu que vous voudriez régler une fois pour toute, le coaching est la méthode qu’il vous faut !

Le coaching de vie pourquoi ça marche ?

Pourquoi dit-on que le coaching est puissant et pourquoi le considérer comme un outil à son propre développement personnel ?

  • Un coaching sera concluant des lors que l’objectif sera défini de façon précise et réfléchie.
  • Le coaching de vie est très concret, pragmatique et réaliste. Le coach va accompagner son client en trouvant des solutions et en l’aidant à les mettre en place de manière opérationnelle. Petit à petit, la somme des actions que le client va réaliser va l’amener à atteindre son objectif et tous les bénéfices associés.
  • Le coaching possèdes outils qui lui sont propres, qu’il s’agisse de gestion du stress, de confiance en soi, ou de tout autre domaine du ressort du coach de vie, celui-ci va utiliser des outils adaptés pour son client.
    « Pas d’objectifs, pas de résultats, pas d’actions, pas de changements, pas de volonté, pas de coaching »

Quel que soit le moment, l’âge ou les circonstances, c’est en nous posant les bonnes questions, en cherchant pourquoi et comment, et en y répondant sincèrement, qu’on peut changer ce que nous souhaitons changer dans notre vie. Il est possible de changer si l’on en prend l’engagement. Puis, vient en suite le moment où le cercle vicieux cède la place au cercle vertueux, qui se met en place et qui emmène vers le mieux être puis vers le bien être.

J’espère qu’à travers ces quelques lignes, vous aurez trouvé des réponses à certaines de vos interrogations. J’ai choisi d’exercer ce métier pour venir en aide au plus grand nombre d’entre vous et quand je vois les résultats obtenus, je n’ai qu’une envie, vous en faire profiter. Il suffit parfois de peu pour changer sa vie.

Stéphanie Marchand